temps estimé pour lire ce billet : 1 minutes

Un collègue comparait  le style de management  que je promeus à un jardinier (celui d’un autre collègue étant alors plutôt un moissonneur).

J’aime bien cette analogie, et je retrouve cela dans cet extrait de Thomas Malone :


Qu’est-ce qui reste à faire pour les managers :

  • si on leur demande, ils répondent qu’ils agissent en tant que conseillers aux personnes
  • servir de gardiens en chef pour les principes fondamentaux de l’organisation
  • mettre en place la structure organisationnelle
  • choisir qui prendra la décision, dans les cas où ce n’est pas clair

Passer de « command and control » vers « coordonner et cultiver » :

  • activités de coordination : organiser le travail pour que les bonnes choses arrivent, que vous soyez en contrôle ou non. Une bonne coordination, c’est établir de bons liens entre les activités et l’information.
  • « cultiver » concerne les personnes qui font les activités : ce qu’elles veulent, ce qu’elles savent bien faire , et comment elles peuvent s’entraider.

Cela est développé dans :

  • « les 7 rôles canoniques du manager », où est détaillé le changement de rôles, avec le point de vue de l’individu « manager ».
  • « Le manager non directif vu avec Dilts » (avec le point de vue organisationnel) (Insérer lien)
  • La guilde des managers facilitateurs (avec le point de vue groupe) (Insérer lien)

C’est à dire 3 des 4 couches d’émergences d’une organisation (Insérer lien) .


Merci à Dom pour le mot d’esprit et à Jean Pierre pour la citation.


Status : Texte final , Image: ok ; Ref a compléter

Print Friendly, PDF & Email
Tagged with →  
Share →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: