Pourquoi le consentement à 3 niveaux ?

Pourquoi 3 niveaux ? Un seul niveau, et les objections manquent de finesse et c'est manipulable . - Donner un deuxième choix, le "concern", permet de bonifier la proposition sans "bloquer", de permettre l’énoncé des risques perçus. - Offrir le troisième choix des opinions, c’est discriminer le *avec quoi* du *quoi*, et permettra la créativité ou la réactivité impulsive de se déposer, et de se mettre de côté.

La complexité, mais c’est très simple !

Disjonction et conjonction , vus avec les yeux de la pensée simple et de la pensée complexe.

( « L’unitas Multiplex », de Edgar Morin, qui « échappe a l’unité abstraite du haut (holisme) , et du bas (réductionisme) »)
( merci à Marion pour m’avoir rappelé que le complexe peut être simple, et le doit pour être actionnable ) read more