Pourquoi encore un article sur le triangle de Karpman ( Victime, Persécuteur, Sauveur)

temps estimé pour lire ce billet : 23 minutes

Le triangle de Karpman : victime, sauveur et persécuteur

(WIP)

De quoi parle t’on ?

Le triangle dramatique ou triangle de Karpman est un des « jeux psychologique » de manipulation de la communication.
C’est une figure d’analyse transactionnelle proposée par Stephen Karpman en 1968 qui met en évidence un scénario relationnel typique entre victime, persécuteur et sauveur.

La communication est perturbée lorsque les protagonistes adoptent ces rôles plutôt que d’exprimer leurs émotions et leurs idées.

Ces relations peuvent se former dans un groupe, elles sont alors contre-productives ; leur identification permettra de repartir sur des bases saines.[@wikipedia_en_karpman_2018]

Description des Roles

La victime:

La position de la victime est « Pauvre de moi! » La victime se sent victimisée, opprimée, impuissante, sans espoir, impuissante, honteuse et semble incapable de prendre des décisions, de résoudre des problèmes, de prendre plaisir à la vie ou d’obtenir des idées. La victime, si elle n’est pas persécutée, cherchera un persécuteur et également un sauveur qui sauvera la journée mais perpétuera également les sentiments négatifs de la victime.
[@wikipedia_en_karpman_2018]

Le sauveur:

La ligne du sauveur est « Laissez-moi vous aider. » Un facilitateur classique, le sauveur se sent coupable s’il / elle ne va pas à la rescousse. Cependant, son sauvetage a des effets négatifs: il garde la victime dépendante et donne à la victime la permission d’échouer. Les avantages découlant de ce rôle de sauvetage sont que l’attention du sauveur à lui-même est supprimée. Quand il / elle concentre son énergie sur quelqu’un d’autre, cela lui permet d’ignorer sa propre anxiété et ses problèmes. Ce rôle de sauvetage est également très important car leur intérêt principal réside dans l’évitement de leurs propres problèmes déguisés en préoccupation pour les besoins de la victime.[@wikipedia_en_karpman_2018]

Le persécuteur: (a.k. a. le Méchant )

Le persécuteur insiste: « Tout est de votre faute. » Le persécuteur contrôle, blâme, critique, oppressant, est en colère, fait preuve d’autorité, est rigide et supérieur.[@wikipedia_en_karpman_2018]

Exemple :

  • Le patron m’a fait une remarque parce que j’avais dix minutes de retard (je suis Victime d’un Persécuteur) alors que vendredi dernier je suis resté une heure supplémentaire parce qu’il avait une urgence au dernier moment (j’étais Sauveteur secourant une Victime).
  • Oui, mais il te paie bien. (Sauveteur secourant une Victime).
  • Je suis très compétent, il aurait du mal à me remplacer. D’ailleurs j’envisage de partir si ça continue. (Sauveteur menaçant de devenir Persécuteur en démissionnant.) La prochaine fois qu’il aura besoin de moi je refuserai (je serai son Persécuteur). » [@raquin_sortir_2007]

Pourquoi ?

une première explication par l’Analyse Transactionnelle

Au départ, un triangle dramatique apparaît lorsqu’une personne joue le rôle d’une victime ou d’un persécuteur. Cette personne ressent alors le besoin d’enrôler d’autres acteurs dans le conflit. Comme c’est souvent le cas, un sauveur est encouragé à entrer dans la situation

Ces joueurs enrôlés assument des rôles qui ne sont pas statiques, et donc divers scénarios peuvent se produire. Par exemple, la victime peut mettre le sauveur en marche, le sauveur passe ensuite à la persécution.

Les motivations de chaque participant et la raison pour laquelle la situation perdure sont que chacun répond à ses désirs/besoins psychologiques non exprimés (et souvent inconscients) d’une manière qu’il juge justifiée, sans avoir à reconnaître le dysfonctionnement général ou le tort causé dans la situation dans son ensemble. Ainsi, chaque participant agit selon ses propres besoins égoïstes, plutôt que d’agir d’une manière véritablement responsable ou altruiste[citation nécessaire] Ainsi, n’importe quel personnage des trois dans ce triangle pourrait “normalement se comporter comme une victime plaintive ; il est maintenant clair que l’on peut passer au rôle de Persécuteur si c’est “accidentel” et celui qui présente des excuses pour cela”.

Les motivations du sauveur sont les moins évidentes. Dans les termes du triangle dramatique, le sauveur est quelqu’un qui a un motif mixte ou caché et qui, d’une certaine façon, profite égoïstement d’être “ celui qui sauve “. Le sauveur a un motif superficiel de résoudre le problème et semble faire de grands efforts pour le résoudre, mais il a aussi un motif caché pour ne pas réussir, ou pour réussir d’une manière qui leur profite. Par exemple, ils peuvent obtenir un regain d’estime de soi ou un statut de sauveur respecté, ou obtenir du plaisir en ayant quelqu’un qui dépend d’eux et leur fait confiance – et agir d’une manière qui semble apparemment essayer d’aider, mais à un niveau plus profond joue sur la victime afin de continuer à obtenir un gain.

Dans certains cas, la relation entre la victime et le sauveur peut être une relation de codépendance. Le sauveur garde la victime dépendante d’elle en l’encourageant à devenir une victime. Les besoins de la victime sont comblés par le secouriste qui s’occupe d’eux.

En général, les participants ont tendance à avoir un rôle principal ou habituel (victime, sauveur, persécuteur) lorsqu’ils entrent dans des triangles dramatiques. Les participants apprennent d’abord leur rôle habituel dans leur famille d’origine. Même si les participants ont chacun un rôle auquel ils s’identifient le plus, une fois sur le triangle, les participants tournent dans toutes les positions, en faisant le tour complet du triangle[5].

Chaque triangle a une gain pour ceux qui le jouent. L’antithèse d’un triangle dramatique est de découvrir comment priver les acteurs de leurs gains.

Rôle VALIDITÉ Croyances Neglige Etat d’EGO [@wikipedia_etats_2016]
VICTIME Sait qu’il souffre Je ne peux pas penser et sentir en même temps. N’a pas les ressources . AC –
SAUVEUR Concerné pour les autres. Responsable . Doit faire plus que demandé Pense à la place de l’autre. Negliges ses Besoins personnels NP –
PERSECUTOR Agit dans son intérêt propre A du pouvoir sur les autres Les sentiments des autres CP –

(tableau selon [Ch 9.9 @napper_tactics_2000])


Comment s’en sortir

Le Triangle des gagnants – Acey Choy en 1990

The Winner’s Triangle a été publié par Acey Choy en 1990 comme modèle thérapeutique pour montrer aux patients comment modifier les transactions sociales lorsqu’ils entrent dans un triangle à un des trois points d’entrée. Choy recommande à toute personne qui se sentant victime d’un acte de violence de penser davantage en termes de vulnérabilité et de bienveillance, à toute personne qui se fait passer pour un persécuteur d’adopter une posture affirmée et à toute personne recrutée comme sauveur de réagir en faisant preuve de “compassion”.

  • Vulnérable – une victime devrait être encouragée à accepter sa vulnérabilité, à résoudre ses problèmes et à être plus consciente d’elle-même.
  • Affirmatif – un persécuteur devrait être encouragé à demander ce qu’il veut, à s’affirmer, mais pas à punir.
  • Bienveillance – un sauveur devrait être encouragé à montrer de l’intérêt et à faire preuve de bienveillance, mais il ne devrait pas trop s’occuper d’autrui et résoudre des problèmes pour les autres.
Rôle RÉALITÉ Croyances Stroke EGO-STATE
VOIX A un problème. Peut le résoudre avec de l’aide. Peut demander de l’aide. Vous pouvez penser, tester vos propres idées; OK pour demander de l’aide, ne pas être parfait, échouer parfois, refuser de l’aide que vous ne voulez pas. FC (résolution de problèmes)
RESPONSABLE Préoccupation Véritable. Connaître les limites Respectez les autres. Être prêt à aider et à dire quand ne peut pas Vos besoins sont importants, vous êtes précieux; OK pour offrir de l’aide, pour dire non, pour évaluer. NP + (écoute)
PROACTIVE Vos Besoins personnels sont importants Peut changer les choses. Prendre l’initiative est OK. Vous pouvez être puissant, et inviter les autres à être puissant; OK pour dire ce que vous voulez, pour apporter des modifications, pour négocier. A (affirmation de soi) CP + (structuration)

(tableau selon [Ch 9.9 @napper_tactics_2000])


The Power of TED – THE EMPOWERMENT DYNAMIC

The Power of TED, publié pour la première fois en 2009, recommande que la “ victime “ adopte le rôle alternatif de créateur, considère le persécuteur comme un challenger et fasse appel à un coach plutôt qu’à un sauveur[16].

  • Créateur – les victimes sont encouragées à être axées sur les résultats plutôt que sur les problèmes et à assumer la responsabilité de choisir leur réponse aux défis de la vie. Ils devraient se concentrer sur la résolution de la “ tension dynamique “ (la différence entre la réalité actuelle et l’objectif ou le résultat envisagé) en prenant des mesures progressives vers les résultats qu’ils essaient d’atteindre.
  • Challenger – une victime est encouragée à voir un persécuteur comme une personne (ou une situation) qui force le créateur à clarifier ses besoins et à se concentrer sur son apprentissage et sa croissance.
  • Coach – un Coach devrait être encouragé à poser des questions qui visent à aider la personne à faire des choix éclairés. La principale différence entre un sauveur et un coach est que le coach considère que le créateur est capable de faire des choix et de résoudre ses propres problèmes. Un coach pose des questions qui permettent au créateur de voir les possibilités d’action positive et de se concentrer sur ce qu’il ou elle veut au lieu de ce qu’il ou elle ne veut pas.

Reconnaitre le triangle

Dans la vie sociale, en politique , religion

[k718-721 @raquin_sortir_2007]

Ce mécanisme est aussi très fréquent en politique ( tyrannie actuelle , promesses de lendemains qui chantent , et groupe de Sauveteurs ) et en religion ( la vie est une vallée de larmes , culpabilisation des pécheurs , attente du messie ) . Un homme ou un groupe se présente comme Sauveteur au service de Victimes , réelles ou supposées , et se révèle vite Persécuteur .

On veut améliorer la vie des gens malgré eux , les aider à lutter contre leur ennemi , sauver leur âme qui n’en demande pas tant . Comme on déclare agir pour le bien de l’humanité , on s’autorise vite toutes les exactions .

Plus la prétention à sauver autrui est grande , plus l’on va vers la Persécution . Vérifiez par vous – même dans les livres d’Histoire les conséquences des idéologies politiques et religieuses : le Persécuteur le plus barbare avance sous le masque magnanime du Sauveteur .

Dans la littérature et à Holywood

Vous identifierez ce triangle dans la plupart des classiques de la littérature : Le petit Poucet , Les Misérables , Roméo et Juliette , Don Quichotte , Autant en emporte le vent , Le Cid , Oliver Twist , Le Comte de Montecristo , Les trois Mousquetaires , Tarzan , Superman , Les Voyages d’Ulysse , les Mille et une nuits …

les films et les séries : Le Canard à l’orange , La Guerre des étoiles , Le Bon la Brute et le Truand , le Dîner de cons , Titanic , Maigret , Dallas …

Ou encore la Belle au bois dormant , passive , qui tombe amoureuse du premier homme qui traverse la forêt enchantée et parvient à l’embrasser . Ou , selon la même trame romanesque , Cendrillon , pauvre jeune fille ( Victime ) sauvée des mains de ses méchantes marâtres et demi – sœurs ( Persécutrices ) par un prince riche et gentil . [@raquin_sortir_2007]

Reconaitre les jeux

Voici des exemples de jeux psychologiques :

  • À qui perd gagne . ( Victime ayant lésé son Sauveteur ou son Persécuteur )
  • Attrape – moi si tu peux . ( Victime défiant son Sauveteur potentiel )
  • Je te supplie de me pardonner . ( V face à son S ou à son P )
  • Si tu continues je pleure . ( V face à P )
  • Si tu continues je crie . ( P face à P )
  • Un miracle va se produire . ( V attendant S )
  • Je suis le meilleur . ( P )
  • Tu m’en demandes tellement qu’on dirait que tu souhaites ma mort . ( P )
  • Moi je suis gentil et toi méchant . ( V – P )
  • Moi je suis méchant et toi gentil . ( V – S )
  • Les autres sont méchants avec moi . ( V )
  • Je vais t’apprendre à vivre . ( P )
  • C’est moi qui fais tout le travail . ( P )
  • Séduis – moi , mais si tu t’approches je protesterai . ( Jeu appelé en Analyse Transactionnelle : « Au viol ! » – Persécuteur déguisé en Victime pour attraper un Sauveteur ).
    • Pauvre de moi ! ( V )
    • À cause de toi ma vie est gâchée . ( P déguisé en V )
    • Si seulement je pouvais . ( V )
    • Si seulement les autres acceptaient . ( P déguisé en S )
    • Puisque c’est comme ça , débrouille – toi . ( P )
    • Je ne me sens bien qu’en faisant du bien . ( S )
    • Je mérite une punition . ( V )
    • Aide – moi à résoudre mes problèmes . ( V )
    • J’essaie simplement de t’aider . ( S )
    • Laisse – moi faire . ( S )
    • Les gens devraient … ( V ou P selon le contexte )
    • Regarde ce que tu m’as fait faire . ( P déguisé en V )
    • Sans toi les choses iraient mieux . ( P )
    • Ce que j’ai est mieux que ce que tu as . ( P )
    • Battez – vous entre vous . ( P )
    • Je te tiens enfin ! ( P )
    • Tu n’as qu’à deviner ce que je ressens ou ce que je veux te dire . ( P )
    • Oui , mais … ( V )

    Je vous laisse détecter les suivants : Les autres sont des pigeons . Je n’obtiens jamais ce que je veux vraiment . Mes problèmes sont plus grands que les vôtres . Quelle bande de poules mouillées ! Tu es tout pour moi , demande – moi ce que tu veux . J’aimerais tellement te rendre heureux . Qu’est – ce que je suis bête ! Il n’a pas inventé l’eau tiède . Qui aime aime au premier regard .


Eviter d entrer dans le triangle

Votre responsabilité est d’exprimer clairement ce que vous souhaitez ou refusez . Celle de votre partenaire est d’accepter ou de refuser . En le laissant libre de son choix , vous vous libérez vous – même : vous n’êtes plus dépendant du résultat .

C’est pourquoi il faut se garder de tout mélanger , et ne parler que du problème actuel , en restant au plus près des faits , sans s’en prendre à l’identité de son interlocuteur . Par exemple : « S’il te plaît , mets tes vêtements sales dans le panier de la salle de bain » . Et non : « arrête de tout laisser traîner , comme ta famille qui vit dans le fouillis » .

Reconnaître ses torts .

Si vous n’avez aucun tort , c’est que vous êtes mort . Vous pouvez avoir des opinions affirmées , mais inutile de les imposer si personne ne vous les demande . Parfois , si l’amour et l’estime sont présents , mieux vaut en reconnaître un peu plus que la réalité , l’autre vous en sera reconnaissant . Une seule exception : vous vous trouvez en milieu hostile . Reconnaître vos torts pourra être interprété comme un signe de faiblesse , et déclencher l’hallali . [k718-721 @raquin_sortir_2007]

Sortir du triangle dramatique

Tant qu’on reste dans l’idée que les autres nous doivent quelque chose , ou qu’on leur doit quelque chose , on reste enfermé dans le triangle . Moins on attend , plus on est libre . Moins on se sent contraint , plus on peut agir sans émotions parasites . Relativiser ce qu’on nous dit , défendre son territoire sans dévaloriser l’autre , développer la congruence et l’authenticité des sentiments , être vrai à ses propres yeux sans cacher une volonté de pouvoir sous de nobles intentions , se concentrer sur les faits objectifs , c’est quitter le triangle dramatique . Ainsi s’ouvre la porte de l’harmonie et du bien – être , pour des relations et des comportements épanouissants … [@raquin_sortir_2007]

« Tu m’avais promis qu’on irait en Californie ! ». On peut répondre :

– Tu appuies toujours là où ça fait mal . ( Persécuteur )
– On n’a pas d’argent . ( Victime )
– On ira un jour , je te le promets . ( Sauveteur ) Ou :
– C’est vrai . On va faire aujourd’hui une tirelire dans une boîte à chaussures , et chaque fois que l’un de nous fera une petite économie , il mettra l’argent dedans . Qu’en penses – tu ?

Ou , si vous n’êtes plus d’accord :

– C’est vrai . Mais entre – temps nous avons fait trop de dépenses , et il nous faut renoncer à ce projet pour l’instant .

Ainsi , vous ne gardez pas l’autre prisonnier dans l’attente ( Victime ) , l’espoir ( désir d’être Sauvé ) , la frustration ( Victime ) puis la colère ( Persécuteur ) . Il peut ainsi digérer sa déception , sans avoir l’impression d’avoir été berné . Les promesses non tenues incitent au sabotage , et préparent une sanction .

La plupart du temps , nos paroles sont sans effet sur le comportement d’autrui . En revanche , nos comportements comprennent le langage du comportement : en vous comportant différemment , vous incitez autrui à faire de même , sans avoir besoin de le demander .

Cessez de vous sentir missionné pour redresser le monde . Rien ne vous oblige à apprécier les valeurs d’autrui .

Autres Approches

La CNV

(WIP)

En terme de besoin, on peut donc dire que:

  • Le persécuteur écoute ses besoins et pas ceux des autres.
  • La victime est incapable de contacter / formuler ses besoins, et ne pouvant faire une demande, cherche une stratégie pour transferer le problème à quelqu’un d’autre.
  • Le sauveur s’occupe des besoins des autres, afin de ne pas avoir à s’occuper des siens, de ne pas avoir à ressentir l’inconfort de ses besoins non nourris.

en terme d’autonomie

(developper: la cnv vise l'autonomisation de l'individu ( pas de therapeuthe superieur, élimination des sentiment parasites, accéss à la profondeur ( besoins, motivations)))

Le triangle devient :

  • la victime n’est pas autonome ( ne sait pas prendre soin de ses besoins)
  • Le persecuteur nie l’autonomie de l’autre
  • Le sauveur aussi, en aidant la victime sans demande explicite, ce qui lui évite de s’occuper de lui-même.

Le triangle relationel de JP.Faure

JP faure propose en 2006 [@faure_triangle_2006] un modèle dans lequel il voit les individus comme des êtres perpétuellement divisés en des parts intérieures, elles-mêmes souvent en train de s’opposer.

La multitude des conflits 1 internes se déroulent entre trois grandes parts :

  • la part « animatrice » ou « exploratrice ». Cette tendance nous tire vers l’avant. C’est celle qui pousse l’individu à prendre des risques, relever des défis, quitter son travail sans avoir d’assurance d’en trouver un autre, qui incite l’enfant à se lever et faire ses premiers pas, etc. Le besoin qu’elle incarne est l’autonomie.

  • la part « protectrice ». Cette tendance nous hale vers l’arrière. Sa fonction est d’assurer la sécurité de toutes les parties qui composent un être humain. Quoi que nous fassions, elle souhaite toujours être rassurée. Ce qui ne nous empêche pas de faire de la chute libre ou de l’escalade : elle va simplement demander à être convaincue que nous pouvons le vivre avec une forme de sécurité, car c’est le besoin qu’elle incarne avant tout.

  • La troisième, part « **l’éducatrice*** ». Cette tendance nous entraîne vers le haut. Elle représente l’inclination à tirer parti de tout ce qui nous arrive sous la forme de prises de conscience. Il ne nous est pas possible de commettre une action si nous n’y trouvons pas un certain sens, et c’est le besoin qu’elle représente.

La part animatrice, la part protectrice et la part éducatrice sont trois parts en équilibre dynamique. La personnalité d’un être humain se situe à l’intérieur des trois côtés de ce triangle, tendant plus dans telle direction ou telle autre, en fonction de la part écoutée dans l’instant. Cependant, il serait illusoire de croire qu’il est possible d’ignorer une de ces parties sur le long terme. Si l’une d’elles n’est pas entendue, elle va accumuler de la frustration et peu à peu se mettre à crier plus fort, jusqu’au moment où elle nous forcera à la prendre en compte.

Il existe une quatrième part : la part empathique : part sereine. Elle fait alors office de médiatrice intérieure, leur permet de communiquer, de s’entendre et de vivre en un équilibre harmonieux

Lorsque l’une d’elles focalise l’attention, cela crée
des tensions intérieures et il est nécessaire de re- chercher un nouvel équilibre grâce à la 4e part .

Le triangle va ainsi apparaitre par manque d’empathie – de conscience dans un individu, où une part va prédominer (prendre le pouvoir), et va stimuler (faire résonner) les parts d’un ou deux autres individus.

Rôle Croyance Part Correspondance consciente Choy – TED
Victime J’y arriverais pas, ( Je suis pas autonome) Protectrice Créateur – VOIX
Sauveur Il faut intervenir ( v est pas autonome)( je sais ce qu’il faut ) Educatrice Coach – RESPONSABLE
Persécuteur Il faut agir (urgence. Mon besoin d’abord) Animatrice Challenger – PROACTIVE

Les gunas

Selon la psychologie indienne 2, les guna sont les trois parts essentielles de notre psyché́. De cette trinité, nous créons d’innombrables nouvelles séparations.

Les guna représentent des constituants profonds de notre être, à partir desquels se constituent la géométrie particulière de notre corps et de nos différents espaces intérieurs.
Bien que l’être humain chemine, au long de sa vie, du « tamasique » (part protectrice) au « rajasique » (part animatrice), puis au « sattvique » (part porteuse du sens), la réelle évolution n’est pas la suppression du tamasique ou du rajasique, mais l’équilibre des parts internes. Cette unité amène l’émergence de la quatrième part, la Conscience 3 (ou la part empathique). [@faure_guna_2009]

Voici les attributs de tamas, rajas et sattvas [Muriel Hermesoet citant @sankara_viveka-cuda-mani_1998] :

Guna Rôle Attributs negatifs et (implications ) Attributs Positifs
Tamas Terre, Eau Inertie, Abattement, Obnubilation, (L’ignorance, la lassitude, la paresse, la torpeur, la négligence, la stupidité) Protection, Enveloppement
Sattva Air, Ether, (Sa)Voir Isolement, Certitude (l’attrait du plaisir et par l’attrait de la connaissance) Sagesse, conscience
Raja Feu, Volonté Emportement (La concupiscence, la colère, la cupidité, l’arrogance, la haine, l’égoïsme, l’envie, la jalousie, l’inquiétude, le désir) Action, Création

Voici une correspondance Guna- Faure- Choy – TED:

Guna Attributs Rôle Croyance Part Attributs Positifs Correspondance Choy – TED
Tamas Inertie, Abattement, Obnubilation Victime J’y arriverais pas, ( Je suis pas autonome) Protectrice Protection, Enveloppement Créateur – VOIX
Sattva Isolement, Certitude Sauveur Il faut intervenir (V est pas autonome)( je sais ce qu’il faut ) Educatrice Sagesse, conscience Coach – RESPONSABLE
Raja Emportement Persécuteur Il faut agir (urgence. Mon besoin d’abord) Animatrice Action, Création Challenger – PROACTIVE

On notera la confusion possible entre Le Créateur (Choy) en Tamas, et La création en Raja. Choy parle ici de la prise de responsabilité de la victime ( de dire ses besoins en Cnv) , quand les Guna parlent de la mise en action ( La demande en CNV).

the mixed way

(WIP)
vous maitrisez la cnv , mais pas les autres participants . (tbd)

L’explication plus générale des Jeux Psychologiques

Les jeux se traduiront par des sentiments 4 . Vos propres sentiments et ceux que vous imaginez que les autres personnes impliquées ont sont connus sous le nom de sentiments « parasites » (En:Racket). Cela signifie que ce sont des sentiments que nous avons appris à ressentir au lieu de nos sentiments authentiques de joie, de peur, de tristesse ou de colère. Parfois, nous ressentons ces sentiments sans être impliqués dans un jeu. Il se peut que nous ayons des rôles préférés que nous avons tendance à adopter et des thèmes particuliers pour les jeux dans lesquels nous nous impliquons.
Nous participons à des jeux pour diverses raisons, ce qui explique en partie pourquoi nous répétons ces comportements.

voici les gains :

  • Les jeux génèrent de nombreux « stroke » intenses – ils peuvent être négatifs, mais c’est mieux que d’être ignorés.

  • les résultats des jeux renforcent nos croyances sur nous-mêmes, les autres et le monde, c’est-à-dire notre position de vie.

  • Il y aura quelque chose dans la situation actuelle que nous éviterons en jouant le jeu.
    Un jeu nous donne l’occasion de répéter une séquence du passé que nous avons développée pour nous protéger de quelque chose. Ainsi, nous n’avons pas à faire face à cette douleur psychologique dans le présent, et nous pouvons continuer à penser et à ressentir comme d’habitude.

  • Nous passons du temps à raconter ce qui s’est passé à nos amis et à nos connaissances, souvent dans les moindres détails, avec beaucoup de répétitions, et cela semble très excitant. De quoi d’autre pourrions-nous parler ?

  • Nous rejouons le jeu dans notre tête, avec nos yeux, nos oreille, revivons les sensations et peut-être nous gardons éveillés la nuit ! Que ferions-nous d’autre avec le temps dont nous disposons pour nous-mêmes ?

[@napper_tactics_2000]


Autre Considérations

Comment faire la différence entre de vraies motivations et un simple jeu psychologique du triangle dramatique ?

Certains furent tentés d’ironiser en proposant des contre-exemples : une personne est en train de se noyer, elle est alors en situation de victime. Une autre intervient, celle-ci sera alors dans le rôle de sauveur. Qui est le persécuteur ? L’eau ?
C’est oublier le champ d’application du modèle qui ne s’applique pas aux situations d’urgences (comme ici) ou aux situations où les personnes ne peuvent prétendre à s’occuper d’elles-mêmes (accident, coma…) : la confusion est sémantique entre la position de sauveur qui est un choix inadapté dans une situation et la position du sauveur qui est une réaction adaptée à la survie d’une personne en réelle difficulté.

Le critère , ce sont les faits occasionnels , et non leur interprétation systématique . Il est parfois nécessaire de vouloir rétablir l’ordre , de vouloir être aidé , ou de vouloir aider , sans pour autant dénigrer l’autre . [@raquin_sortir_2007]


Related:

  • Pourquoi j’ai écrit cela.
  • Taesch, “Jeux de pouvoir et authenticité.”: [@taesch_jeux_2018]
  • Vidéo Drôle :  » et tout le monde s’en fout #17 – le pouvoir » [@fabrice_de_boni_pouvoir_2017]

Tags:

#DecisionMaking, #conflicts, #relations,  #TA, #cnv

Révisions

  • Rev 0 : Septembre 2018
  • Rev 1 : Ajout des exemples, tirés de raquin_sortir_2007 [@raquin_sortir_2007]
  • Rev 2 : Ajout de faure_triangle_2006 [@faure_triangle_2006], vidéo [@fabrice_de_boni_pouvoir_2017]
  • Rev 3 : Ajout des guna

Reference:


  1. aussi appelées « tensions ». Voir tension paradoxales 
  2. En occident, on retrouve ceci dans les 3 parques dans la mythologie latine, ou les 3 moires chez les grecs. voir [@maitri_3_nodate] 
  3. ici on distingue la conscience (individuelle) de LA Conscience. C’est Sattva versus Turya. Avoir conscience de quelque chose versus Etre conscience, La conscience sans object . voir [@taesch_spirale_2018] 
  4. ceci est repris, résumé et élargi dans [@taesch_jeux_2018] 
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *