Co-création de vision et silos

temps estimé pour lire ce billet : 5 minutes

Récemment, j’ai essayé d’expliquer pourquoi je crois que la co-création d’une vision est conflictuelle avec une approche top down hiérarchique, aka silo. En gros, ca reprennait les arguments suivants :

  • co-créer une vision est un acte « créatif », et non un acte de « production »
  • les reflexes et postures utilisés en mode hiérarchique sont conflictuelle avec un acte créatif
  • et donc il est nécessaire de se structurer autrement.

Et comme j’adore les formulations paradoxales 1, je résumerais ceci dans la double injonction : « Sois libre de faire ce que je te dis » 2.

Décodons ceci ensemble, à partir d’une petite scénette:

Vendredi midi, à la terrasse d’un restaurant. il fait beau , vous êtes bien, c’est la fin d une belle semaine. La conversation bat son plein avec Pascal, votre collègue favoris, et vous êtes totalement absorbés a refaire le monde, imaginer ce que qu’on pourrait faire pour changer l’organisation et créer de la valeur.

L’univers des possibles est totalement ouvert, et le vin juste à la bonne température…

Tout d’un coup votre regard est absorbé par une silhouette familière de l’autre coté de la rue. Vous le reconnaissez, c’est votre chef qui passe de l’autre coté de la rue, d’un pas préssé. Hm..
Vous regardez votre montre. 14H25 déja ! vous pensez a son mail du matin … pas encore répondu, tous les autres mail en attente, ce vous avez à faire cette après midi… hm… Bon, on y va. L’addition, s’il vous plait !

L’univers des possibles vient de se refermer…

que s est il passé ?

une perception, une mémoire, une association dans la mémoire a fait basculer du mode « créatif » au mode « production ». Les deux « modes » existent dans la tête, mais ils ne seront pas activés au même moment 3 .

Soit je suis un créateur, autonome avec une pensé indépendante, soit je suis un mammifère qui suit sa horde ….

Que faut il pour pouvoir être créatif ?

Si on regarde nos deux compères, ils sont en sécurité, en lien, ils pensent par eux meme, et s’éclatent en imaginant un futur different et meilleur que le présent.
Les besoins de sécurité , relationnel, d’autonomie, et d épanouissement sont nourris.

Ils sont dans un haut niveau de confiance mutuelle, nécéssaire à l’expérimentation et la co-création.



Et ?

La vision du chef sur le trottoir d’en face leur a rappelé un autre contexte en mémoire : celui ou quelqu’un d’autre me dit quoi faire, me dit ce qui est bien et pas, comment je peux contribuer et pas, et que le système exclus ceux qui se conforment pas. C’est la confiance conditionelle, le mode « horde » du mammifère.

Les besoins de sécurité , relationnel, d’autonomie, et d’épanouissement sont ils pleinement nourris ? hm….

Et comment je me sens si MON chef me demande de contribuer à la vision de l’entreprise ?

Je vais probablement m’imaginer « produire » un écrit, qui sera compatible avec ce que j’imagine que mon chef peut entendre.
La forme de l’écrit ne me permet pas de voir la réaction sur la face de mon chef comme une discussion. Ne prenons pas de risque. De toute façon, cet exercice est convenu, et sais déja que mon écrit sera revu et dilué avec celui de mes collègues, et chaque étage de la hiérarchie diluera un peu plus ma contribution. finalement, c est pas pour ca qu’on me paye hein ? Après cet exercice, la vie quotidienne reprendra, et moi je suis payé pour « produire » ce qu’on me dit de produire.

Co-créer une vision , est ce de la « production » ?

Ca dépends de ce que vous attendez et de quelle est votre attente, votre role aussi :

  • Un « livrable », genre un superbe rapport de 150 page en couleurs, très bien co-rédigé par des chefs, la comm et des consultants. Il ira sur l étagère, à coté de tous les autres que j ai pas eu encore le temps de lire …mais c’est important…
  • ou bien une vision a laquelle vous avez pu contribuer, personnellement , collaborativement, interactivement, même modestement et dont la conclusion n’était pas écrite d’avance ?

Qu’est ce qui va vous embarquer le plus, ultimement ?

Et ?

Co-créer une vision, ca consiste alors se placer dans un espace ou on peut imaginer un futur différent du présent.
Co-Créer, faire ceci a plusieurs, suppose donc d’être clair et explicite sur ou on est dans le présent.

et ce qui serait désirable.

et ce qui serait possible.

quel sont les prérequis pour de la co-création, de la créativité ?

besoin de survie, sécurité, relationnel ( connexion et contribution) , autonomie / liberté (de différer), expression authentique (pas « plaire » ou crainte de déplaire) , besoin d’épanouissement.

et puis je co-créer une vision dans le cadre de mon silo ?

le silo privilégie l’efficacité , le contrôle à l’autonomie, et injoncte. la confiance n’est pas nourrie, ou conditionelle au plus . l’expression n’est pas authentique.

ah… et on fait quoi maintenant ?

Et bien, logiquement, je sors de mon silo, et je commence à discuter avec d autres, et penser par moi-même, dans un espace de sécurité.

Nous allons explorer le « comment » dans un prochain billet.


Creativity is ‘thinking up’ new things. Innovation is ‘doing’ new things. – Theodore Levitt


Attribution et référence :

  • On pourra se référer à cet article, qui classifie les visions prospectives selon le niveau d’embarquement et d’impact.

  • Il montre aussi le rôle essentiel de l’ apprentissage en double boucle , introduit dans Argyris 78 et que je résumerais par « je vois ce que je crois ».

  • Cela s’inscrit dans le Constructionism social en psychologie cognitive, et c’est au cœur de processus de transformation organisationnelle telle que l’appreciative inquiry.

  • Conversational Intelligence détaille la nécessité de la confiance sur la créativité, l’expérimentation et la co-création, par l’éclairage des neurosciences


  1. j’ai la croyance que le monde complexe dans lequel nous vivons nous soumet par le biais d’injonctions paradoxales, et que nous nous en libérons en les voyant ensemble. 

  2. « fais ce que je te dis » est l’injonction côté silo, et « soit libre » est l’ injonction paradoxale de l’ invitation a co-créer ( une vision nouvelle) lancée par la hiérarchie. 
  3. la créativité git dans le néo-cortex et le pré-frontal, et le mode « production » sera plutot le cerveau limbique. voir [Conversational Intelligence]. 
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *