Les Niveaux Sociologiques

temps estimé pour lire ce billet : 4 minutes

Cette échelle de différentiations fait partie de l’échelle des échelles

Intention: Différentier les Niveaux Sociologiques, ou niveaux d’organisation, ou niveaux d’observations

Description simple

on va distinguer différents niveaux :

  • Personnes
  • Groupe
  • Organisation

  • Etat (- Nation)

  • Culture

un individu, (en tant que professionel ) peut faire partie de plusieurs groupes : une équipe, et une communauté de pratique, (guilde ou chapitre), le tout étant dans une organisation (EN:company). Cette organisation a des clients, des fournisseurs, d autres organisation, eux meme inclus dans un état (nation) régissant un cadre légal, et faire partie d’une culture ( la francophonie, par exemple)

( dans un cadre pro, les niveaux supérieurs ne servent qu’à illuster, pour différencier et contraster , ( a moins que l’on ne fasse de l’institutionel))

Plus sophistiqué avec intra et inter

on va distinguer la perceptioin intérieure et exterieure (intra et inter) à chaque niveau.

exemple avec une équipe:

  • intra equipe : l’équipe quand elle se réunie et s’organise , se considérant commun une entité (semi) autonome
  • inter equipe : les dépendances inter équipes, ou autre forme de synchronisation

les niveaux:

  • intra personel : ce que l’individu pense, croit, valorise, ses competences, ses motivations , ses buts et attentes …
  • inter personel : les relations entre deux individus
  • intra groupe : l equipe comme unité ( semi) autonome
  • inter groupe : les dépendances et flux inter équipes
  • intra organisation : l’organisation qui considère sa production, ses priorités, etc. sa stratégie, sa vision
  • inter organisation : les relations entre organisations

( dans un cadre pro, je laisse de coté cette distinction pour les niveaux supérieurs, pour ne pas trop charger. ( a moins que on ne fasse de l’institutionel))

Autres modeles similaires

J’avais intuitioné cela en 2013, et d’autres modèles similaires m’ont été amenés entre temps, avec des variantes et finalités différentes,

Taesch 2013

le modèle de 2013, ( codename « stairway ( to heaven) » ):


qui servait à illustrer que le passage d’un ancien systeme vers un nouveau système nécéssite au moins une technique adéquate, et que celle ci est valable pour un niveau sociologique, mais est peu efficace dans un autre, tout en étant synergiques entre elles.

Ardoino

Jacques Ardoino modélise les tensions institutionelles de mai 68.

Toute situation conflictuelle est marquée par la complexité, c’est-à-dire par l’enchevêtrement de plusieurs niveaux. Pour aborder cette complexité, il importe de disposer d’un outil adéquat.
La démarche d’Ardoino repose sur 3 idées maîtresses :
1. Toute conflit peut et doit être lu à différents niveaux : ce sont les niveaux d’intelligibilité.
Ardoino en distingue 5.
2. Tout conflit comporte simultanément les 5 niveaux, même si 1 ou 2 apparaissent
prépondérants. Entre les divers niveaux existent des interactions.
3. Certaines stratégies de résolution des conflits s’appliquent adéquatement à tel niveau,
mais se révèlent peu efficaces pour d’autres. Si l’on néglige d’envisager un niveau
important du conflit, on risque de s’évertuer à appliquer stérilement des stratégies
inefficaces. 1

Plus ? : une belle lecture par Gerard Pirroton (archive)


Desjeux

Dominique Desjeux

travaille, entre autres, sur :

Liberté, décision et échelle d’observation:

  • à l’échelle micro-individuelle, la décision est analysée comme un arbitrage
  • Aux échelles micro-sociales et meso- sociales, la décision est analysée comme une suite d’interactions entre des acteurs sociaux, en situation et sous contrainte
  • à l’échelle macro-sociale, la décision devient invisible en tant que telle. Elle devient un résultats

Plus, Par Gaétan Briseierre

Panarchy

Aucun système ne peut être compris ou géré en se concentrant sur lui à une seule échelle. Tous les systèmes (et les SES en particulier) existent et fonctionnent à de multiples échelles d’espace, de temps et d’organisation sociale, et les interactions entre les échelles sont fondamentalement importantes pour déterminer la dynamique du système à une échelle focale particulière. Cet ensemble interactif d’échelles hiérarchiquement structurées a été qualifié de « panarchie » (Gunderson et Holling 2003).

La panarchie est un cadre de règles de la nature, évoqué par le nom du dieu grec de la nature – Pan – dont la personnalité évoque également une image de changement imprévisible. Puisque l’objectif essentiel de la panarchie est de rationaliser l’interaction entre le changement et la persistance, entre le prévisible et l’imprévisible, Holling et al. (2002) s’appuient sur la notion de hiérarchie des influences entre les échelles intégrées, c’est-à-dire les pan-archies, pour représenter les structures qui soutiennent les expériences, testent leurs résultats et permettent une évolution adaptative.

plus

un exemple d’application

la revue des mes interêts ( early 2019) (besoin de clarté) , sur une table présentant les niveaux sociologiques ( axe horizontal) , Dilts en vertical, et un écocycleau dessus. je fais la même chose sur des orga en transformation.

en pdf

Print Friendly, PDF & Email

Was this post helpful?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *