Deliberate Practices

Pratique délibérée – Carte de référence

Les Pratiques délibérées (EN:#DeliberatePractices) sont le chemin vers la maîtrise. Et la maîtrise importe, car c’est le chemin pour la motivation intrinsèque 1 pour l’individu, et celle de l’excellence organisationnelle.

Distinction entre travail, jeu, et les pratiques délibérées

Il y a Trois types d’activités: Travail, Jeu et Pratiques délibérées. 2

  • Le travail est motivé extrinsèquement. La stabilité et la prévisibilité des performances sont primordiales (le but c’est que le travail soit fait), la croissance des performances ne l’est pas.
  • Le jeu est motivé intrinsèquement et agréable, mais pas orienté vers un but, et n’est pas structuré afin d’améliorer la performance.
  • La pratique délibérée est :
    • structurée,
    • demande de l’effort,
    • n’est généralement pas agréable,
    • et est axée spécifiquement à améliorer la performance, en travaillant sur les freins 3 à la performance.

Toutes les pratiques ne sont pas délibérées

Ericsson distingue trois types de pratiques: 4:

1- Pratiques naturelles ou naïves par ex: Je joue juste au tennis

La pratique naive, c est:
– Faire la même choses, de son mieux, encore et encore.
– N’essaye pas de changer un aspect spécifique.
– des répétitions, de manière automatique 5

2- Pratiques intentionnelle par ex. pratiquer son service, son coup droit…

  • Dans la Pratique intentionnelle 6, il y a une intention
    • de changer un seul aspect à la fois
    • de re-connaitre l’écart entre où vous êtes et où vous voulez être. Idéalement le mesurer.
  • Il y a du feedback

  • Il y a reflexion à ce qui peut être accompli maintenant (après les pratiques) qui ne pouvait pas être fait avant (qu’est ce qui à été appris).

3- Pratiques délibérées par ex: un stage de tennis, une masterclass …

  • Sortir de sa zone de confort
  • être concentré, attentif, vigilant, conscient.
  • se construire une représentation mentale (au lieu de s’appuyer uniquement sur l’intuition ou les sens) afin de discriminer entre où vous êtes et où vous voulez être
  • feedback d’un coach / enseignant (quelqu’un qui a déjà atteint le plus haut niveau dans ce domaine7)
    • ceci afin d’arrêter de deviner ou d’expérimenter pour trouver la meilleure manière pour s’améliorer
  • les objectifs sont bien définis et précis
  • max 4/5 h par jour 8, ou potentiellement 1-2 h le matin

Les représentations mentales

Le but principal de la pratique délibérée est de développer des représentations mentales efficaces, et, comme nous le verrons bientôt, les représentations mentales jouent un rôle clé dans la pratique délibérée.
Le changement clé qui se produit dans nos cerveaux adaptables en réponse à une pratique délibérée est le développement de meilleures représentations mentales, qui à leur tour ouvrent de nouvelles possibilités pour une meilleure performance. (P.75)

 

Extraits et Citations d’interviews diverses

ericsson_peak_2016

  • La pratique délibérée est une pratique intentionnelle qui sait où elle va et comment y arriver.

  • Le régime d’entraînement devrait être conçu et supervisé par un enseignant ou un coach (entraineur) qui connaît les capacités des meilleurs experts et qui connaît la meilleure manière de les développer.

  • La pratique délibérée nécessite de sortir de la zone de confort et exige que l’élève essaie de manière constante des choses pour dépasser ses capacités actuelles. Ainsi, il exige un effort quasi-maximal, ce qui n’est généralement pas agréable.

  • La pratique délibérée implique des objectifs spécifiques et bien définis , cela implique souvent l’amélioration de la performance cible, aspect après aspects; elle ne vise pas une vague amélioration globale. Une fois que l’objectif global a été fixé, un enseignant ou un entraîneur élaborera un plan consistant en une série de petits changements qui, en s’ajoutant, contribuent au changement plus important souhaité. Monter la performance cible permet aussi au performer de constater que ses performances ont été améliorées par l’entraînement.
  • La pratique délibérée est « délibérée« , c’est-à-dire qu’elle exige la complète attention d’une personne et des actions conscientes. Il ne suffit pas de suivre simplement les instructions d’un enseignant ou d’un entraîneur. L’étudiant doit se concentrer sur l’objectif spécifique à l’activité pratiquée afin que des ajustements puissent être faits pour contrôler la pratique.

  • La pratique délibérée implique du feedback et une modification des efforts en réponse à ces feedbacks. Au début du processus de formation, la plupart des commentaires proviendront de l’enseignant ou de l’entraîneur, qui suivra les progrès, signalera les problèmes et offrira des moyens de régler ces problèmes. Avec le temps et l’expérience, les élèves doivent apprendre à se surveiller eux-mêmes, repérer les erreurs et s’adapter en conséquence. Une telle autosurveillance nécessite des représentations mentales efficaces.

  • La pratique délibérée produit et dépend à la fois de représentations mentales efficaces. L’amélioration de la performance va de pair avec l’amélioration des représentations mentales; à mesure que la performance s’améliore, les représentations deviennent plus détaillées et plus efficaces, permettant à son tour de s’améliorer encore plus. Les représentations mentales permettent de surveiller comment on fait, à la fois dans la pratique et dans l’acte réel. Ils montrent la bonne façon de faire quelque chose et permettent de remarquer quand on fait quelque chose incorrectement et de le corriger.

  • (incrémental / itératif). La pratique délibérée implique presque toujours de construire ou de modifier des compétences déjà acquises en se concentrant sur des aspects particuliers de ces compétences et de travailler à les améliorer spécifiquement. Au fil du temps, cette amélioration étape par étape mènera éventuellement à la performance expertes. En raison de la façon dont les nouvelles compétences sont construites sur des compétences existantes, il est important que les enseignants fournissent aux débutants les compétences fondamentales correctes afin de minimiser les chances que l’étudiant dusse réapprendre ces compétences fondamentales plus tard, lorsqu’il est à un niveau plus avancé.

Ericsson, Anders. Peak: Secrets de la nouvelle science de l’expertise (p.99) Houghton Mifflin Harcourt. Édition du Kindle.

Sur les Représentations mentales

En gros, de la même manière que les musiciens, quand ils lisent un morceau de musique, ils peuvent l’entendre dans leur tête, et maintenant penser à « Eh bien, si je fais ça, ça va sonner un peu comme ça. « Donc, fondamentalement, cette capacité de réellement mentalement être capable de ne pas dépendre de l’expérience immédiate et de s’appuyer essentiellement sur l’intuition.

Nous soutenons que ces représentations semblent être la clé pour identifier les personnes qui s’améliorent parce qu’une fois qu’elles échouent, elles peuvent maintenant essayer de comprendre ce qu’elles doivent changer. Si vous comptez seulement sur votre intuition et que vous échouez, que faites-vous? Il n’y a vraiment rien pour vous à manipuler activement.

[maxhug]

Pratique délibérée: un guide vers la maîtrise 9

  • Définir ce que serait le succès et s’entrainer délibérément
  • Planifier, réfléchir et prendre des notes
  • Allez -y lentement
  • Limitez la durée des sessions pour garder le focus
  • Maximiser le temps de pratique
  • Suivre l’amélioration par petits intervalles ( des petits pas)
  • émuler la pratique, pas la performance
  • La répétition rend parfait
  • Routiniser est la clé du succès
  • Trouver un coach

Interview dans BusinessInsider

En général, selon Ericsson, la pratique délibérée implique de sortir de votre zone de confort et d’essayer des activités au-delà de vos capacités actuelles. Bien que répéter une compétence que vous maîtrisez déjà puisse être satisfaisant, ce n’est pas suffisant pour vous aider à vous améliorer. De plus, vouloir simplement s’améliorer ne suffit pas – les gens ont aussi besoin d’objectifs bien définis et de l’aide d’un enseignant qui prépare un plan pour les atteindre.

Plus particulièrement, le travail d’Ericsson sur la pratique délibérée a formé la base de la «règle des 10 000 heures» décrite dans le livre de Malcolm Gladwell, «Outliers»: Environ 10 000 heures de pratique, et vous deviendrez un expert.

Malheureusement, Ericsson dit que Gladwell a mal interprété ses recherches et que 10 000 heures de répétition de la même activité ne suffisent pas à catapulter quelqu’un au sommet de son domaine.

Quand j’ai parlé à Ericsson par téléphone en mai, il m’a dit que les gens qui pensent que la simple pratique (naive ou intentionnelle) peut vous amener aussi loin ne parlent pas du même genre de pratique que lui.

La maîtrise, ce n’est pas le QI

Même l’intelligence, a dit Ericsson, n’est pas directement liée à la performance des experts. Dans « Peak », il cite une étude réalisée par des chercheurs britanniques, qui ont découvert que l’intelligence prédisait effectivement les compétence au jeu d’échecs chez les enfants. Mais lorsque ces chercheurs ne s’intéressaient qu’aux enfants qui étaient des joueurs d’élite, un QI plus élevé était, en fait, lié à de moins bonnes compétences.

Les enfants ayant un QI élevé apprennent à jouer aux échecs plus rapidement – mais une fois que leurs pairs ont rattrapé leur retard, ils n’ont plus d’avantage.

La seule limite, c’est toi

« J’ai passé 30 ans à essayer de trouver des limites qui empêcheraient certaines personnes de réussir dans certains domaines », m’a dit Ericsson. « Et je suis surpris de ne pas avoir vraiment trouvé de telles limites. »

Les Pratique délibérées, ce n’est pas juste l’Effort

À moins que vous n’effectuiez des exercices qui vous ont été confiés par un coach pour vous aider à progresser dans un domaine particulier, Ericsson estime que vous ne pratiquez pas de manière délibérée. Beaucoup d’activités de pratiques sont complètement inefficaces et ne mèneront pas à l’amélioration, m’a-t-il dit lorsque nous avons parlé à nouveau en juin.

Au-delà de la controverse sur la question de savoir si la pratique délibérée mène directement à l’expertise, l’idée qui m’a le plus frappé dans «Peak» était la suivante: Pour devenir un expert, vous devez être prêt à sacrifier le plaisir à court terme pour bénéficier du succès plus tard. Un principe clé de la pratique délibérée est que ce n’est généralement pas agréable.

Au lieu de cela, il s’agit de faire des choses qui ne viennent pas naturellement ou facilement, ce qui peut être difficile. « Pratiquer implique vraiment de beaucoup échouer jusqu’à ce que vous atteigniez votre but, » m’a dit Ericsson.

La Dédication

Alors, quel est l’inconvénient de devenir un expert? Peut-être que vous avez besoin de vous consacrer entièrement à un domaine – et que pendant qu’une porte s’ouvre en grand, d’autres se ferment lentement, en grincant. Ericsson m’a dit qu’il ne connaissait pas quelqu’un qui est devenu un expert de classe mondiale dans plus d’une compétence.

C’est pourquoi, a-t-il dit, devenir un expert dans quoi que ce soit et se concentrer à 100% sur le fait de devenir le meilleur dans un domaine « n’est peut-être pas la meilleure chose pour la majorité des gens. »


Tags: #DeliberatePractices


 

Référence principale:

 Ericsson, Karl Anders et Robert Pool. 2016. Peak: Secrets de la nouvelle science de l’expertise. Boston New York: Houghton Mifflin Harcourt.

Le Papier original d’Eriksson en 1993 en ligne

Autres références

Novak, Joseph D., D. Bob Gowin, and Jane Butler Kahle. 1984. Learning How to Learn. 1 edition. Cambridge Cambridgeshire ; New York: Cambridge University Press.

businessinsider: http://www.businessinsider.fr/us/anders-ericsson-how-to-become-an-expert-at-anything-2016-6

https://www.infoq.com/articles/drive-productive-workplace

Maxhug: https://www.maxhug.com/interview-anders-ericsson-on-deliberate-practice-the-10000-heure-rule/

Pratique délibérée: Guide vers La maîtrise: https://www.youtube.com/watch?v=1-sjUoGO250


  1. la motivation intrinsèque inclut la maîtrise, l’autonomie et le but (clair). voir [][#pink_drive_2011] 
  2. vivekhaldar: http://blog.vivekhaldar.com/post/3881908748/tldr-summary-the-role-of-deliberate-practice-in 
  3. EN:Bottleneck 
  4. https://www.youtube.com/watch?v=1MsD3mpvJ3M 
  5. EN:mindless 
  6. EN:Purposeful 
  7. et cela signifie que pour les zones émergentes, il se peut qu’il ne soit pas facile de trouver un coach, voire potentiellement aucun. AE mentionne un «domaine hautement développé», ou nous savons donc ce qu’est le succès, et nous disposons des moyens semi-objectifs pour mesurer la performance. 
  8. cela pourrait potentiellement ressembler à un BRAC 
  9. https://www.youtube.com/watch?v=1-sjUoGO250 
Print Friendly, PDF & Email