Spirale, conscience et pensées

temps estimé pour lire ce billet : 4 minutes

La spirale dynamique parle de niveaux d’évolution de la conscience humaine. Dans ce post, nous clarifions conscience, mental et pensées, et nous appliquons ces distinctions sur les haut niveaux de la spirale.


La Conscience et ses objets

La conscience expérimente trois catégories « d’objets » :
– les perceptions (les 5 sens, externes),
– les sensations/ sentiments (internes),
– les pensées (internes).
Ces objets vont et viennent, apparaissent et disparaissent. La conscience, elle, reste.

Dans ces activités, la conscience est consciente de quelque chose (L’objet de la conscience).

La capacité de faire, de penser ou de ressentir sont des fonctions de notre esprit (mind) 1 – des activités au sujet desquelles nous pouvons être inconscients ou avoir différents degrés de conscience. À mesure que nous devenons plus conscients nous pouvons commencer à remarquer ce dont nous sommes conscients (aware-ness). L’intuition amène à pré-sentir qu’il y a sujet observant et objet observé. Il y a distinction entre l’observateur, de ce qui est observé – que ce soit une pensée, un sentiment ou une autre personne -.

Pourrais-t-on imaginer une conscience sans objets ?

Les trois états et le quatrième

Les activités (faire, penser, ressentir) sont généralement associées à l’état de veille, du non sommeil. Néanmoins, dans le rêve elles sont perçues aussi (sans l’activité observable par un tiers).
Mais pas dans le sommeil profond. Et pourtant, après ce sommeil profond, cette interruption de la conscience « avec objets », est-ce une autre personne qui se lève ? A priori non.
Et donc la conscience sans objet, tout le monde l’expérimente, tous les jours.

Mais dans le sommeil profond, le mental n’est pas là, donc la mémoire, qui est une activité du mental, non plus. Il n’y a pas de souvenirs de la conscience sans objet.

Il y a donc trois « états », (qui vont et viennent) :

  • l’état de veille
  • l’état de rêve
  • l’état de sommeil profond
  • et le quatrième (qui n’est pas un état), est au-delà de veille, sommeil et rêve.

Les points de vue

Dans ce quatrième état, il n’y a que le sujet, sans objets, c’est la conscience sans objets, ou simplement « être ».

Ce qui vient d’être dit contredit la définition usuelle de la conscience, qui réduit la conscience à « la conscience de quelque chose » .

Le point de vue occidental conçoit la conscience comme un contenant qui n’existe que par rapport à un objet contenu (« avoir conscience de »).

Ici, il s’agirait d’inverser cette conception. Les productions du mental apparaissent dans la conscience (« être conscient de »). Qui pourtant est là, même sans objets (« êtreconscient »).

Ce qui change

Ce qui change, ce qui va se développer, c’est notre mental. Ce que la Spirale Dynamique essaye de catégoriser, c’est notre mental, pas la conscience.

La spirale de la conscience ?

C’est le mental que la spirale classifie. Le mental est ce qui permet de distinguer les choses entre elles.

  • Dans, la première spire, Le mental va d’abord concevoir les choses « simplement« , ceci ou bien cela. Tout est très séparé. C’est la pensée « simple ». Magique d’abord, puis causale.
  • Dans la deuxième spire, le mental relie les choses (en systèmes). C’est ceci et en même temps cela, la pensée est « complexe« . C’est déjà moins séparé. Mais la conscience n’est pas distinguée du mental. L’individu se croit toujours « séparé ». Il s’identifie à son corps et son mental.
  • Puis la conscience est distinguée du mental, et cela permet la pensée non-duelle. L’hypothèse de consciences individuelles séparées est testée et n’est pas vérifiée ( alors que les « mentaux » des « individus » sont clairement séparés). Cela permet d’intégrer « conceptuellement » l’expérience de la non-dualité. C’est l’intégration de l’expérience non-duelle et sa conceptualisation par le mental.

Il est à noter que l’expérience de la non-séparation de la conscience (« l’eveil ») peut se faire à tout niveau de la spirale. C’est l’éveil. Cela n’est pas lié au niveau du mental. Le quatrième « état » est toujours présent, chez tout le monde, et théoriquement, peut être « expérimenté » à tout moment. Par contre, le mental n’est pas immédiatement impacté par cela. Il se peut qu’il évolue progressivement. Mais ce n’est pas nécéssaire. On peut donc être éveillé et avoir une pensée « bleue » ou « orange ».

Et inversement, on peut « penser » sur la non-dualité, avant l’éveil. De manière philosophique par exemple, sans en avoir intégré l’experience de non-séparation.

C’est la combinaison des deux, l’expérience puis son intégration conceptuelle dans le mental, qui va donner « corail ».


Edité le 28/02/2018


  1. Ces activités et les objets auxquels elles s’appliquent constituent le mental (en anglais : mind, mais la traduction « esprit » en français induit en erreur pour notre propos) 
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *